Accueil Mode grande taille Tendance mode : les vêtements pour femmes rondes

montrer 6 de 67 articles

Tendance mode : les vêtements pour femmes rondes


11 octobre 2017 0

Depuis des décennies, les femmes aux formes pulpeuses ont été « laissée pour compte » par la planète fashion, toutefois, la tendance a changé puisque les grandes marques visent à répondre aux attentes de cette clientèle spécifique. Bien l’offre ne soit pas encore égale à la demande.

L’année 2015 a été marquée par la mise en lumière des mannequins grande taille. En effet, le calendrier Pirelli a décidé de bousculer les codes en invitant Candice Huffine dont les mensurations généreuses ne laissent pas insensibles (1,80m pour 90kg). Ajoutez-y des yeux noisette à tomber. Cette publication très célèbre affiche chaque année les plus belles femmes de la planète. Désormais, la beauté féminine ne s’arrêtait plus aux mensurations standards de « 90-60-90 ».

Pendant longtemps, le milieu de la mode ne considérait pas les femmes rondes. Les collections qui leur étaient dédiées étaient inexistantes et elles avaient du mal à trouver des vêtements à leur taille. Ce constat nous a été rappelé par Clémentine Desseaux qui est à la fois mannequin et blogueuse lifestyle. Les femmes aux formes généreuses devaient souvent se contenter des tenues amples qui dissimulent la morphologie. Du coup, les férues de mode de plus de 46 de taille avait du mal à trouver des vêtements tendances. D’ailleurs, Stéphanie Zwicky se rappelle que lorsqu’elle est arrivée à Paris, elle se disait qu’elle allait forcément trouver son bonheur puisque c’est la « Capitale de la mode ». Sa déception fut totale. A part Jean-Paul Gaultier, les créateurs n’osaient pas faire défiler des mannequins de plus de 36. Ainsi, depuis les années 60, le mode du mannequinat privilégiait les femmes filiformes. Selon le sociologue Monneyron, la plus célèbre des mannequins s’appelait Twiggy ou « la brindille ». Cinquante ans plus tard, les critères de sélection restent toujours les mêmes.

A noter, quelques efforts ont été fort appréciés depuis quelques années. En effet, la période 2013-2014 fut marquée par le succès du mannequin plus size Jennie Runk. Elle a fait la une en posant en maillots de bain pour H&M. En outre, la marque Nike a fait appel à Paloma Elsesser qui est remarquable par ses formes pulpeuses. Quant à J.Crew, il sélectionne les modèles dans les tailles vont jusqu’au 52. En matière de style, exit les robes difformes puisque CastaLuna (La Redoute) lance la robe à la coupe portefeuille inspiré Diane von Fürstenberg. Le combipantalon au décolleté plongeant fait également fureur. Dans le même élan, Forever 21 lance la petite robe noire moulante mais également la maxi dress fendue au niveau de la jambe.

OUBLIEZ LES MAQUILLAGES ET LES RETOUCHES

Quoi de plus normal, en effet, puisqu’ une étude datant du mois d’août 2016 dans l’International Journal of Fashion Design Technology and Education stipule qu’une Américaine fait une taille 44 voire 46. Selon Frédéric Monneyron, « nos sociétés grossissent et la mode dédiée aux grandes tailles est un secteur du marché qui attend d’être exploité ». En sus, le sociologue encourage les photographes de mode qui hésitent encore à privilégier les femmes rondes. « Ils cherchent toujours à remettre en question les critères de beauté ». Il faut noter que bon nombre d’entre eux favorisent souvent les modèles ultra-minces voire maigre, toutefois, certains osent se démarquer. C’est le cas notamment du photographe Scott Nathan qui réalise une vidéo sur Tess Hollifay, une top plus size. Cette dernière s’affiche sans maquillage et sans retouches. Plus encore, elle est nue, ce qui rehausse sa beauté plantureuse.

Les blogueuses jouent également un grand rôle dans le monde de la mode. Ainsi Stéphanie Zwicky est la pionnière de la mode ronde via son blog « Big Beauty ». Selon elle : « Avec les réseaux sociaux, le Net, les clientes ont enfin pu prendre la parole et taper du poing sur la table ». « La génération de blogueuse a fait beaucoup pour la nouvelle popularité des femmes rondes » d’après Clémentine Desseaux. D’ailleurs, les femmes américaines se sont battues pour qu’il y ait plus de style et de choix.

ENCORE DES EFFORTS EN PERSPECTIVE POUR L’HEXAGONE

Il ne faut pas se mentir car « La France est encore un peu à la traîne au niveau de l’offre ». Ce constat est celui du mannequin Stéphanie Zwicky qui souligne qu’il y eu un élan qui s’est vite essoufflé. « Alors qu’on trouve facilement du Levi’s, du Calvin Klein ou du Michael Kors en grande taille dans les pays anglo-saxons, ici, ce n’est pas le cas ». Toujours selon ses dires « Pour une question d’image, en France, on reste encore collé à l’idée de la femme mince ». Du coup, l’offre met du temps à s’imposer. Les grandes marques se contentent de l’extension de taille. Il s’agit « d’un modèle classique dont on pousse le patronage jusqu’au 48 ». Le Net est systématiquement la valeur refuge. La marque Mango lance sa collection Violeta en 2013 qui est composée des modèles disponibles jusqu’à la taille 54. Dans le même optique, le site Asos et la collection Curves se démarquent par les tailleurs pantalons mais également des robes de cérémonies. Toujours selon Stéphanie Zwicky qui a collaboré avec La Refoute ou Kiabi, « si on a fait ce qu’il fallait sur Internet, moi j’ai envie de sortir de chez mois pour acheter des vêtements ! J’ai l’impression que nous sommes arrivées à une période de palier. Du coup, des efforts ont été réalisés, mais il ne faut pas s’en contenter ». En outre, Clémentine Desseaux affirme que « Tout le monde est d’accord pour admettre qu’il n’y a pas un type de beauté mais plusieurs. Tous les goûts sont dans la nature et chaque femme doit être regardée et écoutée ! ». Néanmoins, tout le monde n’est pas cet avis puisque des marques hésitent encore à se lancer dans la mode Grande taille. Peut-être qu’il faudra leur rappeler les paroles de Mika : Big girls, you are beautiful !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *